RAPPEL : Comment fonctionne la prévoyance ?

L’assurance prévoyance a été mise en place très tôt pour pouvoir apporter à nos proches un avenir certain et une prise en charge en cas d’imprévus. Personne n’est à l’abri d’un accident ou d’un aléa du quotidien qui pourrait venir assombrir notre vie à tous, la notre mais également celle de nos proches et de ceux qui nous entourent. Chaque domaine de la prévoyance est un sujet sensible et c’est la raison pour laquelle il est important de bien les différencier. Il est possible de souscrire à toutes mais aussi à une seule d’entre elles. Il n’existe aucun contrat dit obligatoire de prévoyance, en revanche, l’assurance prêt s’en rapproche et représente la seule forme d’obligation de cette assurance.

1. L’assurance décès

Cette formule de prévoyance a pour objectif de protéger nos proches en cas de décès en assurant le versement d’un capital en complémentarité de la Sécurité Sociale. Le montant de ce capital est calculé en fonction du montant des cotisations décidé au départ de la souscription. Il existe 2 formules, le contrat temporaire et le contrat vie entière. Le premier a une date butoir alors que le deuxième non. Et si l’assuré est toujours en vie à la fin du contrat, alors les cotisations seront perdues. Très souvent, l’assurance décès prend aussi en charge la PTIA, perte totale et irréversible d’autonomie, l’IAD, l’invalidé absolue et définitive et l’incapacité temporaire. Tout cela sera statué en fonction d’une grille de garantie et d’un calcul prédéfini par la compagnie.

2. L’assurance accidents de la vie

Toute sorte d’accidents de la vie qui peuvent survenir au quotidien sont pris en charge dans cette formule de prévoyance mais également ceux de sa famille. Grâce à cette assurance, les accidents domestiques si souvent déplorés peuvent donc être couverts mais aussi les agressions ou les accidents de loisirs. Tous les dommages corporels sont donc assurés quelle que soit l’issue de l’accident. Selon la nature de l’accident et les préjudices subis, les prises en charge seront différentes d’une assurance à l’autre, c’est pourquoi il est important de bien se renseigner avant de souscrire afin d’avoir la certitude que la situation personnelle de toute la famille corresponde bien à toutes les garanties souhaitées.

3. L’assurance dépendance

De la même manière que pour l’assurance décès, qui prend en charge la PTIA, l’IAD et l’invalidité absolue, l’assurance dépendance permet de subvenir aux besoins de l’assuré s’il n’est plus en mesure de pouvoir réaliser les actes élémentaires de la vie comme se laver, s’habiller, s’alimenter, se déplacer, se lever ou s’asseoir. Elle permet le versement d’une rente, d’un capitale ou d’une prestation selon leurs besoins et ainsi de les aider à assurer financièrement leur quotidien. Lors de la signature du contrat, il sera possible d’avoir accès a une grille d’évaluation du degré de perte d’autonomie et de dépendance physique ou psychique.

4. L’assurance obsèques

Cette forme de prévoyance ne laisse pas la possibilité à l’assuré de prendre en charge la totalité des frais de ses obsèques et de choisir la manière dont il veut qu’ils se déroulent. Les frais liés aux funérailles sont toujours particulièrement élevés et peuvent parfois poser problème à la famille. C’est pourquoi, avec cette assurance, l’assuré que souscrire un contrat valable jusqu’à son décès en désignant les bénéficiaires au préalable. Il choisira également le montant que la famille touchera lors du décès pour financer les obsèques.

Cabinet SL Conseils

Bonjour, SLConseils vous souhaite la bienvenue, en quoi notre équipe d'experts en assurance peut-elle vous aider?