Accueil > Produits > Protection Juridique

1. QU’EST-CE QUE LA PROTECTION JURIDIQUE ?

A quoi sert-elle ?

L’assurance de protection juridique est une police d’assurance qui permet de prendre en charge toute forme de frais liés à quelconque procédure mais elle permet également d’être une forme d’assistance en étant disponible pour répondre à toutes demandes de conseils. Elle prend essentiellement en charge 3 formes de garanties :

Disponibilité d’un service d’informations juridiques génériques par téléphone ou internet
Accompagnement par un juriste qui défend les droits de l’assuré en le représentant tout en recherchant une solution à l’amiable puis judiciaire si aucun compromis n’a été trouvé.
Remboursement de certains frais de justice préétablis au moment de la signature du contrat (frais d’avocats, d’huissiers, d’expertise…).

Cette assurance offre la possibilité à l’assuré de bénéficier d’une protection juridique adaptée aux différents conflits qui peuvent advenir au cours de la vie avec un tiers tout en n’ayant pas à débourser trop d’argent pour se défendre.

Qui y souscrit?

Le contrat de protection juridique fait partie des contrats qui permettent de couvrir toute la famille du souscripteur. Certaines assurances prennent également en charge les enfants de moins de 25 ans non rattachés au foyer fiscal, ainsi que les parents et ceux du conjoint. Lorsque l’assuré souscrit à la protection juridique, dans la formule de base sont alors couverts :

Le/ La conjoint(e)
mari/ femme-pacsé(e)
Enfants mineurs à charge sur le foyer fiscal
Les enfants majeurs rattachés au foyer fiscal

2. QUE COUVRE LA PROTECTION JURIDIQUE ?

Les garanties

Il y a 3 grandes clauses de garanties dans l’assurance de protection juridique. Chaque garantie apporte un soutien différent et permet de protéger l’assuré en cas de besoin juridique.

Le service d’information et de conseils
  • Ce service, disponible par téléphone ou internet, assure une assistance dans de nombreux domaines et met à la disposition de l’assuré une équipe qui s’occupera de guider ce dernier dans les différentes démarches à effectuer et surtout dans les droits dont ils disposent pour se défendre ou attaquer. Pour toute forme d’interrogation concernant n’importe quel litige, l’assuré est endroit de demander des conseils quant à la justice pour régler ce litige et s’il le faut, passer à l’étape supérieure.
Recherche de conciliation
  • Avec cette police d’assurance, en cas de conflit direct ou indirect, quelqu’un sera mis à la disposition de l’assuré pour prendre en charge les démarches de conciliation. C’est-à-dire, que l’assureur se doit d’intervenir dans l’intérêt de l’assuré et de faire respecter ses droits, quel que soit le conflit, en cherchant une solution à l’amiable avec la partie adverse. Avec ce système de protection juridique, plus de 60% des conflits sont réglés sans avoir à passer devant les tribunaux.
Remboursement des frais
  • Si la situation ne parvient pas à être réglée à l’amiable, alors la procédure judiciaire sera inévitable. La protection juridique permet dans ce cas d’accompagner avant et pendant le procès l’assuré et de prendre à sa charge les différents frais engendrés, en fonction des clauses prédéfinies dans le contrat tels que :

Les domaines d’intervention

La protection juridique permet d’intervenir dans différents domaines de la vie de tous les jours. Mais pour ce faire, ils doivent entrer dans le contrat prévu et surtout il faut avoir souscrit dès le début à ces domaines. Chaque domaine dépend de la formule choisie et il faut adapter le contrat à l’image et à la situation de chacun. Il s’agit d’ajouter au moment de la souscription les options dont l’assuré est susceptible d’avoir besoin au cours de sa vie de tous les jours. Voici une liste des domaines d’intervention les plus courants sous forme d’ajouts sur le contrat de base :

Droit du travail
Affaire familiales
Droit fiscal
Consommation
Voyages
Santé
Ecommerce

Certaines assurances préfèreront lister les domaines d’exclusion plutôt que les domaines d’intervention afin de ne pas restreindre des situations qui pourraient avoir besoin de la protection juridique mais qui n’entreraient pas dans le contrat initial.
Bien entendu, pour tous les litiges liés à l’habitation ou à l’automobile, ces deux assurances disposent de leur propre branche de protection juridique. En cas de besoin, il suffira de se tourner vers les assureurs de ces domaines, et voir avec eux quelles sont les possibilités que leurs contrats offrent.
Pour tous les autres domaines, il faudra cotiser à part pour une protection juridique autonome.

3. QUELLES SONT LES CONDITIONS D’ADHESION A LA PROTECTION JURIDIQUE ?

Quel est son coût ?

Il existe donc la possibilité de greffer sa police d’assurance de protection juridique à l’assurance habitation ou à l’assurance automobile. Dans ce cas il s’agit très souvent d’une clause intégrée au contrat et ne requiert pas de majoration du prix des cotisations.

En revanche, lorsque la souscription à l’assurance de protection juridique est individuelle ou autonome, elle fait l’objet d’une police d’assurance à part entière et ainsi devient indépendante des autres contrats et il faut cotiser à part pour cette assurance. Rien ne définit particulièrement le coût des cotisations, tout dépend de chaque compagnie, qui définira un montant en fonction des garanties incluses, du plafond et du seuil d’intervention, du délai de carence, etc… De manière générale, une protection juridique coûtera entre 50€ et 250€ par an, tout dépend des options et des formules choisies.

Plafond et seuil d’intervention

La protection juridique, comme beaucoup d’autres assurances, est limitée en terme d’intervention. Chaque compagnie peut imposer son montant à ne pas dépasser. Cela signifie que la prise en charge des frais de remboursement des différentes interventions ne pourra pas dépasser un certain seuil. En moyenne, le plafond se situera entre 15000€ et 20000€. En deçà, il est déconseillé d’opter pour ce contrat.

Il y a également un seuil minimum compris entre 300€ et 1000€. L’assureur n’interviendra pas pour de trop petits montants afin de ne pas perdre du temps sur des procédures qui demandent un investissement de temps et de travail pour une compensation trop peu importante.

Le délai de carence

Le délai de carence est une période durant laquelle il est n’est pas possible de faire appel aux garanties du contrat. Elle commence dès la signature du contrat et se prolonge selon le domaine. En fonction des différents domaines, il existe des délais de carence différents. Souvent, le domaine familial est soumis à un délai de carence plus important que les autres domaines. C’est un moyen pour les assureurs de s’assurer que le contrat de protection juridique n’a pas été souscrit pour un problème déjà existant. L’acquittement des cotisations est mis en place mais l’aide n’est pas encore disponible.
Il est très rare de pouvoir trouver des contrats de protection juridique sans délai de carence.


En revanche, certaines assurances proposent un délai de carence général d’une durée de deux mois, alors que d’autres se concentreront sur des délais de carence propres à chaque domaine :

4. COMMENT RESILIER POUR CHANGER SA PROTECTION JURIDIQUE ?

Résiliation

La résiliation d’un contrat de protection juridique suit les mêmes règles que les autres assurances. Il faut attendre la date d’anniversaire ou la date d’échéance pour pouvoir résilier tout en respectant les délais de préavis de 2 mois. Etant également soumis à la loi Châtel, c’est-à-dire que l’assureur est dans l’obligation d’informer l’assuré que la date d’échéance approche. Une fois cette notification faite, l’assuré dispose de 20 jours pour effectuer la résiliation. Il suffit d’envoyer un courrier recommandé avec accusé de réception à l’assurance en stipulant la demande de résiliation, quelle que soit la raison. Tout comme les autres assurances non soumises à la loi Hamon, il est autorisé de résilier hors date d’échéance si les événements suivants surviennent :
• Changement de situation matrimoniale.
• Changement de domicile.
• Changement de profession.
• Retraite ou cessation d’activité professionnelle.

Comment changer d’assurance ?

Pour changer d’assurance, il suffit de respecter toutes les clauses de résiliation afin d’être en mesure de changer correctement. Afin de ne passer à côté d’aucune démarche, notre cabinet SLConseils dispose d’une équipe spécialisée dans la protection juridique formée pour répondre à toutes les obligations. Qualifiés également dans la recherche des meilleurs offres et avantages, nos experts se chargeront d’effectuer des comparatifs gratuits auprès des plus grands noms de l’assurance. Grâce à des partenariats régulièrement renégociés et mis à jour, ils seront en mesure d’offrir des contrats avec les meilleures promotions du marché actuel. Le changement s’effectue alors avec un conseiller professionnel, qui apportera un suivi et un accompagnement tout au long du contrat.

Cabinet SL Conseils

Bonjour, SLConseils vous souhaite la bienvenue, en quoi notre équipe d'experts en assurance peut-elle vous aider?